Qui sommes nous ?

Grisélidis : Une association de santé, communautaire, paritaire, et féministe

Fondée en 2000 à partir d’une alliance entre des militantes féministes et des travailleuses du sexe, l’association accueille les travailleur-se-s du sexe et les personnes qui se prostituent afin de favoriser leur accès à la santé et aux droits.

 

 

 

 

Nos principales missions sont :

  • La lutte contre le VIH/Sida, les hépatites, les autres IST, et les grossesses non désirées
  • La lutte contre les inégalités sociales de santé
  • L’accès au logement, à la formation et à l’emploi formel
  • L’accès au droit au séjour et à la citoyenneté
  • La lutte contre l’exploitation, les violences et les discriminations
  • La défense des droits des travailleur-se-s du sexe, des malades et des usager-e-s du système de soins

En raison de la stigmatisation de leur activité, mais aussi de leur genre, de leur orientation sexuelle et/ou de leur origine géographique, les travailleur-se-s du sexe sont marginalisé-e-s. Notre but est de favoriser leur accès aux droits et aux soins, en les accompagnant vers le droit commun et en encourageant l’autonomisation et l’empowerment des personnes, afin qu’elles soient en mesure de faire des choix éclairés pour elles-mêmes. Si la majeure partie de notre travail s’effectue sur le terrain, notre rôle est aussi d’informer et d’alerter le grand public ainsi que les décideur-se-s sur les difficultés vécues par notre public.

A Grisélidis, l’équipe, le Conseil d’Administration et le bureau sont paritaires, c’est à dire composés pour moitié de personnes exerçant ou ayant exercé le travail du sexe. La présence de personnes ayant l’expérience du travail du sexe permet aux salarié-e-s et aux membres du CA une meilleure connaissance de la réalité de l’activité, ainsi qu’une meilleure compréhension des parcours et des besoins des personnes accueillies. Leur présence au sein de l’équipe facilite également la prise de contact et la création d’un lien de confiance, puisque les TDS savent qu’elles peuvent parler librement, à des interlocuteur-rices qui ont conscience des enjeux soulevés et ne porteront pas de jugement.

Dans l'approche communautaire, les personnes concernées ne sont pas seulement des bénéficiaires mais aussi des conceptrices, elles intègrent les équipes professionnelles, et les stratégies mises en place sont basées sur leurs diagnostics et leurs besoins, selon la méthodologie dite du « bottom up », ou « du bas vers le haut ».

L’équipe est également pluridisciplinaire. Les salarié-e-s sont diplômé-e-s dans des disciplines variées : on trouve au sein de l’équipe une infirmière, une assistance sociale, une éducatrice spécialisée, plusieurs sociologues... Cette mise en commun de connaissances et de compétences diverses permet d’offrir aux personnes que nous accueillons un accompagnement transversal, qui prend en compte tous les aspects de leur situation (santé, accès aux droits, suivi social et/ou juridique, etc.). A Grisélidis, toutes les compétences, qu’elles soient issues de la formation, de la pratique du travail du sexe, et/ou de la migration, sont valorisées.

Notre perspective féministe est perceptible dans nos actions de terrain  : nous nous efforçons de favoriser la prise de conscience du caractère collectif et systémique des violences  subies ; et d’aider les femmes à acquérir une plus grande indépendance personnelle et économique. Elle a aussi un impact sur notre manière d’appréhender nos missions d’accès à la santé. Les inégalités économiques et sociales subies par les femmes constituent en effet des freins importants à l’accès à la prévention et au soin. Notre travail de terrain nous permet d’observer au quotidien l’impact du sexisme, de l’homophobie et de la transphobie sur la vie et la santé des personnes que nous accompagnons : précarité, peur des préjugés, violences, exclusion... Autant de facteurs qui rendent plus difficiles les relations avec les services de santé, et peuvent exposer davantage aux prises de risque. Plus largement, les stéréotypes associés à la féminité et à la masculinité, ainsi que l’inégale répartition du pouvoir entre les femmes et les hommes conditionnent le rapport de chacun-e à la sexualité, aux outils de prévention, au dépistage...  De manière générale, le genre apparaît comme l’un des facteurs contribuant à augmenter la vulnérabilité des individu-e-s au VIH/Sida et aux IST. Pour lutter contre cela, nous mettons en place des temps de réflexion et d’information sur la santé (anatomie, contraception, consentement...) et encourageons les femmes et les minorisé-e-s sexuel-le-s à être acteur-rices de leur santé.  

Grisélidis Réal

C'est Grisélidis Réal, courtisane genevoise (décédée en mai 2005), qui a accepté d'être la marraine de l'association et lui a donné son nom.

L'engagement et la ténacité de Grisélidis Réal restent des modèles qui président aux engagements de l'association toulousaine, animée par la présence et la vigilance des personnes prostituées elles-mêmes.

Share